mardi 6 septembre 2016

"Rêver" de Frank Thilliez




Synopsis

Abigaël souffre d'une narcolepsie sévère qui lui fait parfois confondre la réalité avec ses reflets chimériques. De nombreux mystères planent autour de la jeune psychologue, notamment concernant un accident dont elle est miraculeusement sortie indemne.


Quelques mots sur l'auteur

Franck Thilliez est l’auteur de plus d’une dizaine de romans, parmi lesquels AtomkaLe Syndrome E et, plus récemment, Pandemia. Lauréat du prix Étoiles du Parisien-Aujourd’hui en France pour le meilleur polar 2014 avec Angor, il confirme sa place de pilier du thriller français et continue d’alterner one-shots et enquêtes menées par son couple phare Lucie Henebelle/Franck Sharko.

Adapté au cinéma pour La Chambre des morts (prix SNCF du polar français), Franck Thilliez est aussi scénariste.

En 2016, le Palais de Tokyo lui commande une nouvelle, publiée chez Fleuve Éditions, dans le cadre de l’exposition « Double Je ».

Ses livres sont traduits dans le monde entier.


Mon avis

Beaucoup de suspens, de mystère sur l'accident de voiture d'Abigaël et sur le kidnapping d'enfants.
La façon que l'histoire est construite m'a fait encore plus entrer dans l'état d'esprit d'Abigaël et de sa maladie du sommeil. C'est un thriller très psychologique.

Ce livre a été mon 1er roman de l'auteur et ne sera pas le dernier.
J'ai adoré !!

mardi 23 août 2016

Films : Mes Tops et mes Flops

Orgueil et préjugé




SYNOPSIS ET DÉTAILS

Dans un petit village d'Angleterre, sous le règne de George III, Mrs. Bennet veut marier ses filles afin de leur assurer un avenir serein. L'arrivée de nouveaux voisins, Mr. Bingley et son ami Mr. Darcy, plonge Jane et Elisabeth dans des affaires de coeur tumultueuses.
Cette dernière découvre l'amour en rencontrant le bel et aristocratique Darcy. Pourtant, tous deux devront passer outre leur orgueil et les mauvaises interprétations qui s'ensuivent avant de tomber dans les bras l'un de l'autre à la grande surprise des Bennet.
Titre original Pride and Prejudice
Distributeur Mars Distribution

Mon avis

J'ai beaucoup aimé l’univers du 19ème siècle. En plus, l'histoire ne se déroule pas lentement.
On s'attache aux personnages, à leur histoire d'amour, familiales, etc. Il y a un beau message.
Je n'ai pas été déçue, après avoir lu le livre.
J'ai donc adoré ce film!

=> TOP


Le secret de Lily Owens



SYNOPSIS ET DÉTAILS

Sud des Etats-Unis, fin des années 50.
A l'heure du combat des Noirs pour l'égalité des droits civiques, c'est aussi le droit de vivre que défend la jeune Lily Owens quand, accompagnée de sa nounou noire Rosaleen, elle fuit un père alcoolique et violent pour se réfugier dans le domaine régi par la matriarche August Boatwright et ses deux soeurs.
Dans cette ferme apicole, loin des turbulences du monde extérieur, Lily et Rosaleen vont enfin retrouver goût à la vie en lui donnant un parfum de miel et de soleil. Un havre de paix qui va aussi permettre à Lily de comprendre la tragédie qui la hante depuis sa plus tendre enfance...
Titre original The Secret Life of Bees

Mon avis

On est touché par ce secret, par Lily. On s'attache à elle et aux femmes qui vont l'entourer. Un film simple que j'ai bien aimé!

=> TOP

La légende d'automne




SYNOPSIS ET DÉTAILS

Au cœur des contrées sauvages du Montana, trois frères, Alfred, Tristan et Samuel sont élevés par leur père, le colonel William Ludlow et ses amis indiens. Un jour, Samuel, le plus fragile, présente sa ravissante fiancée, Susannah à sa famille. Les trois jeunes hommes s’engagent dans la première Guerre Mondiale et Samuel décède sur le champ de bataille. A leur retour, Tristan et Alfred se battent pour conquérir le cœur de la belle veuve.
Titre original Legends of the Fall
Distributeur -

Mon avis

Un film bien réalisé. Les personnages sont attachants mais j'ai été déçue par la tournure des événements.

=> FLOP


Hush





SYNOPSIS ET DÉTAILS

Une écrivain sourde et muette se retrouve séquestrée dans son chalet par un tueur aussi sadique que déterminé...
Distributeur -
Année de production 2016

Mon avis

Il y a beaucoup de suspens. C'est angoissant. Un beau thriller!

=> TOP

vendredi 19 août 2016

« Quand vient l’orage » de Marie-Hélène Delval







Synopsis

A presque 17 ans, Antoine s'apprête à passer des vacances pénibles en montagne avec ses parents alors qu'il a la cheville bandée. Il décide d'aller boire un verre à la taverne du village et y rencontre un homme qui évoque à demi-mots une légende qui éveille la curiosité du jeune homme.


Quelques mots sur l’auteur


Nationalité : France 
Né(e) : 1944

Biographie : 

Marie-Hélène Delval est une prolifique auteure jeunesse et une traductrice. 

Ancienne rédactrice en chef de plusieurs titres de Bayard Presse (Les Belles Histoires, Pomme d’Api ou Popi), elle a été directrice littéraire pour les éditions du même nom. 

Auteur de plus d’une dizaine de romans pour les enfants de tous âges, elle apprécie particulièrement le fantastique. Elle est connue surtout pour sa série Les Dragons de Nalsara.



Mon avis

Il part en vacances avec ses parents dans un gîte. Il découvre que dans le village, on parle d’une légende mystérieuse sur un château abandonné dans une montagne. Il va alors mener l’enquête pour écrire un roman.

On y trouve du suspens, du mystère car on se pose des questions sur la légende. Aussi, on vit avec le personnage ses relations avec sa famille.

J’ai donc beaucoup aimé ce livre !




mardi 9 août 2016

« Les effets du hasard » de Marie Leymarie






Synopsis


Maïa a les yeux noisette, les cheveux châtains, un petit nez légèrement retroussé et un QI de 117. Elle correspond en tout point aux critères choisis par ses parents sur catalogue, quinze ans plus tôt. Un soir, elle est abordée par Anthony, un garçon aux yeux verts. Maïa accepte de prendre un verre avec lui, bien qu'il lui semble beaucoup trop intelligent pour elle. Et dans sa tête tourne en boucle l'avertissement de sa prof de biologie : " Si vous tombez amoureux, ne vous affolez pas... ça fait partie des maladies bénignes de l'adolescence. Quelques comprimés de Deluvio 300, et c'est réglé. "


Quelques mots sur l’auteur




Née en 1974, Marie Leymarie a suivi des études de russe. Elle exerce ensuite le métier de documentaliste dans les cités de Seine-Saint- Denis et anime des ateliers d'écriture avec des élèves en difficulté. Au cours d'un congé parental, elle écrit son premier roman et devient traductrice d'anglais. Auteur de romans et traductrice, Marie Leymarie habite aujourd'hui Dijon.


Style : Spécialement attirée par l'écriture de romans pour adolescents, Marie Leymarie aborde sans fioritures les problèmes de cet âge si particulier. Elle s'attache à décrire des situations délicates sur le vif, toujours au présent. Bien sûr les personnages ont un passé mais celui-ci n'est dévoilé qu'à travers des allusions plus ou moins directes. L'adolescence est un passage complexe et l'auteur aime se pencher vers un moment pivot, un basculement entre l'adolescent balloté, peu affirmé et l'adulte qui s'affirme, qui décide de sa vie. Elle ne juge jamais les actions, ni les personnages si ce n'est au travers du regard du héros. La vivacité du récit se retrouve dans le style, parfois concis à l'extrême. (Aurélien Bouysse, étudiant en licence professionnelle "métiers de l'édition" à l'IUT Paris Descartes - 2009)

Mon avis


Histoire : Maïa est une adolescente acheté par ses parents car on est dans une époque où on choisit ses enfants par leur physique, leur QI, … et où on interdit l’amour pour éviter la souffrance.
On s’attache beaucoup à Maïa. Elle va tomber amoureuse et ceci sera un bouleversement dans sa vie.Un livre qui fait beaucoup réfléchir sur l’acceptation de l’enfant ou le choix. En plus, l’histoire d’amour est touchante.

J’ai beaucoup aimé !



mardi 26 juillet 2016

"Le coma des mortels" de Maxime Chattam







Synopsis



"Qui est Pierre ?
Et d'ailleurs se nomme-t-il vraiment Pierre ?
Un rêveur ?
Un affabulateur ?
Un assassin ?
Une chose est certaine, on meurt beaucoup autour de lui.
Et rarement de mort naturelle.

Rebondissements incessants, métamorphoses, humour grinçant... Un livre aussi fascinant que dérangeant, en quête d'une vérité des personnages qui se dérobe sans cesse.
Un roman noir virtuose dont l'univers singulier n'est pas sans évoquer celui d'un cinéma ou David Lynch filmerait Amélie Poulain."



Quelques mots sur l'auteur



Maxime Chattam est un écrivain français, né le 19 février 1976 en région parisienne. Il est spécialisé dans le roman policier. Pendant son enfance, Maxime va souvent aux États-Unis : en 1987, il se rend à Portland dans l'Oregon, ville qui inspire son premier roman. Durant son adolescence, se destinant à une carrière d’acteur, il étudie la comédie au Cours Simon à Paris. Cette passion est vite délaissée pour se consacrer à son premier amour : l'écriture. En 1988, il reste un certain temps dans la jungle thaïlandaise. Il commence alors à rediger un journal, qui s'avérera être sa première expérience d'écriture. Par la suite, au début des années 1990, il rédige ses premiers essais littéraires inspirés de Stephen King. C'est en 1995, lors d’une répétition d'une pièce de théâtre auquel il participe, qu’un des comédiens, lui suggère d’écrire pour le théâtre. Il rédige alors Le Mal qu’il ne publie pas. Il écrit ensuite son premier roman, Le Coma des mortels. Ayant abandonné la comédie, il décide de reprendre des études de lettres modernes. Il écrit alors Le Cinquième règne, puis fin 1999, il devient libraire. Le Cinquième règne n'est publié qu'en 2003, sous le pseudonyme de Maxime Williams. Ce livre est couronné par le prix du roman fantastique du Festival de Gérardmer. Très vite, il se passionne pour les romans policiers mais, conscient des connaissances qu'il faut avoir pour ce genre d'écrits, il suit une formation en criminologie pendant un an à l'université de Saint-Denis. Durant cette année il apprend les rudiments de la psychologie criminelle, de la police technique et scientifique et de la médecine légale. Début 2000, il s’attelle à la rédaction de L’Âme du Mal qu’il achève à l’automne 2001 et qui est publié en 2002 par Michel Lafon. Suivent In Tenebris et Maléfices. Il présente L’Âme du Mal à Michel Lafon et cet éditeur décide alors de miser sur lui. Signé du pseudonyme de « Chattam », en référence à une petite ville de Louisiane, le livre crée la surprise et séduit rapidement un public. Des critiques saluent ce jeune auteur français qui, pour eux, renouvelle de façon spectaculaire le genre, rompt avec la tradition du polar à la française. Grâce à ce premier roman, Maxime Chattam convainc son éditeur de le laisser vivre de sa plume. Maxime Chattam sait utiliser les ficelles du thriller américain : courts chapitres, tension permanente, rebondissements, scènes d’horreur, héros émouvants qui conservent une part de mystère, structure cinématographique… Dans un souci de réalisme, il confronte les dernières technologies de la police scientifique à des enquêtes que tout désigne de prime abord comme impossibles. Tout cela donne des enquêtes apparemment impossibles à résoudre car plusieurs dénouements sont envisageables ! Quelques ouvrages de l'auteur : Le 5ème règne (2003) Le Masque janvier (2007) Le sang du temps (2005) Carnages (2006) Les Arcanes du Chaos (2006) Prédateurs (2007) La théorie Gaïa (2008) La promesse des ténèbres (2009) L'empreinte sanglante (2009) La conjuration primitive (2012) La patience du diable (2014) Que ta volonté soit faite (2015)


Mon avis



Un roman qui n'est pas un thriller. Il n'est pas comme ceux qu'écrit d’habitude Chattam.
Je ne sais pas vraiment le classer dans une catégorie.

L'histoire : Pierre a laissé tombé toute sa vie pour en recommencer une autre. Il va travailler dans un zoo, faire des rencontres particulières. Quand toutes ces personnes qui l'entourent meurent l'une après l'autre, il croît à une malédiction.

Les personnages sont un peu sombres, très particuliers. Il y a de l'humour cynique. On trouve un peu de suspens car on se demande pourquoi tous les gens qu'il connaît sont tués.

J'ai donc bien aimé ce livre même si c'est pas vraiment du Chattam.

mardi 14 juin 2016

"La petite fille qui aimait Tom Gordon" de Stephen King









Synopsis


Au cours d'une excursion dans les Appalaches, Trisha, neuf ans, s'éloigne de la piste tracée, exaspérée par les disputes entre son frère et sa mère. Pensant pouvoir rejoindre un autre chemin, elle coupe à travers la forêt... et se perd.
Commence une longue errance pour cette petite fille, qui a pour seul lien avec la civilisation sa radio portable et les matchs de baseball de son idole, Tom Gordon. Au fil du temps, elle s'aperçoit que 'quelque chose' la suit : qu'est-ce ?



Quelques mots sur l'auteur


Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Portland (Maine) , le 21/09/1947
Biographie :

Stephen Edwin King, plus connu sous le nom de Stephen King, est un écrivain américain.

Auteur très prolifique, dont les œuvres ont souvent été transposées au cinéma et à la télévision, Stephen King a écrit plus de 50 romans (principalement dans les domaines de l'horreur et du fantastique), plus de 100 nouvelles, et plus de 400 essais. Ses romans les plus connus sont "Carrie", "Shining", "Misery" ou encore "Ça".
En 2003, Stephen King reçoit la médaille de la National Book Foundation pour sa remarquable contribution à la littérature américaine et, en 2007, l'association des auteurs de romans policiers américains, Mystery Writers of America, lui décerne le titre de « grand master ». Il a remporté treize fois le prix Bram Stoker.
Stephen King possède une grande connaissance de la littérature d'horreur, comme on peut le voir dans son essai, "Anatomie de l'horreur", qui retrace plusieurs décennies d'un intérêt prononcé pour l'épouvante à travers la littérature, le cinéma, la télévision et la radio.
Stephen King a aussi écrit des ouvrages appartenant à d'autres genres comme les recueils de nouvelles, "Différentes Saisons", ou "Cœurs perdus en Atlantide", et les romans "La Ligne verte", "Les Yeux du dragon", et son chef-d'oeuvre, la série "La Tour sombre". Dans le passé, Stephen King a écrit sous les pseudonymes, Richard Bachman et John Swithen .
Stephen King vit actuellement à Bangor (dans le Maine), dans une maison victorienne avec sa femme Tabitha, elle aussi écrivain. Ils ont trois enfants : Naomi, Joe et Owen, parmi lesquels Joe & Owen sont également auteurs.
Ses derniers romans sont: "22/11/63", l'assassinat de John Fitzgerald Kennedy, teinté de surnaturel, (dont une mini-série sortira en 2016), "Joyland", l'histoire d'un tueur en série sévissant dans les parcs d'attractions, et "Docteur Sleep", la suite tant attendue de "Shining", sans oublier "Mr Mercedes" et sa suite ''Carnets noirs''.


Mon avis


L'histoire : Trisha, une petite fille, se perd dans la forêt.

On s'attache à elle, on a peur, mal pour elle. C'est très éprouvant!
Il y a aussi du suspens : comment va finir Trisha?
Aussi, on voit ses relations familiales, amicales et sa grande passion pour le Baseball à travers ses pensées.

Donc, une histoire un peu différente que ce que fait d'habitude l'auteur mais que j'ai aussi beaucoup aimé.




jeudi 2 juin 2016

Les mangas "Bakuman" d'Obata Takeshi et Tsugumi Ohba








Synopsis


Moritaka Mashiro possède un don évident pour le dessin. Il est secrètement amoureux de Miho Azuki. Akito Takagi, le meilleur élève de sa classe, écrit des scénarios et souhaite que Mashiro les transpose en manga. La lente ascension pour réaliser le meilleur manga jamais édité commence !


Auteurs



Obata Takeshi


En 1985, à l'age de 16 ans, il envoie une histoire courte intitulé 500 Kounen no Shinwa à la maison d'édition Shueisha et remporte un prix Tezuka qui récompense tous les nouveaux talents. Il travaille ensuite comme assistant auprès d'un mangaka nommé Makoto Niwano.puis aux côtés de Nobuhiro Watsuki (le créateur de la série Kenshin le Vagabond), il se spécialise comme dessinateur. Très vite Obata connaît le succès, avec notamment la série Hikaru no Go, manga mettant en scène le traditionnel jeu de Go sur un scénario de Yumi Hotta. Il obtient le prix du meilleur espoir des Tezuka Awards en 2003 pour ce manga scénarisé par Yumi Hotta.
Puis, avec Tsugumi Oba au scénario, Obata se consacre à Death Note , série qui paraît au Japon en 12 volumes et 108 chapitres dans le Weekly Shonen Jump (entre 2003 et 2006). Death Note a été adaptée en série animée (37 épisodes produits par Madhouse et diffusés depuis 2006 au Japon)… mais aussi pour le grand écran avec deux films « live » : Death Note et Death Note 2 : The Last Name.

Tsugumi Ohba

Tsugumi Ohba est l'auteur de "Death Note" et de "Bakuman". Il dit s'être inspiré dans son travail des mangakas Shotaro Ishinomori, Fujiko Fujio, et Fujio Akatsuka. C'est une personne très secrète ce qui fait qu'on ne sait presque rien de lui.
Avec la grande popularité de Death Note, certains avancent que ce pseudonyme cache un scénariste célèbre, mais ça ne reste qu'une hypothèse parmi tant d'autres.


Mon avis


Il s'agit s'un shonen. La série est terminée en 20 volumes.

2 jeunes s'associent pour devenir mangaka.
J'ai adoré suivre la vie des mangakas. En plus, de temps en temps on a un aperçu des mangas qu'ils écrivent. C'est sympa. Il y a même
On s'attache beaucoup au principaux personnages et à l'histoire d'amour avec la doubleuse. Et la fin n'est pas décevante.
Les dessins sont vraiment bien fait.